Il y a un an, on se croisait au hasard de centaines de profils. Au fil des messages, on a appris à se connaître.. virtuellement. Au fil des conversations, on a commencé à s'attacher... réellement. Tu étais même un peu jaloux des gens que je fréquentais et qui aurait pu m'arracher à toi. Je m'imaginais ce que pourrait être la vie avec toi.

Il y a un an, on se rencontrait. Au fil de la soirée, on a continué à s'apprécier. Au fil des heures, on s'est rapproché. Tu étais avenant, charmant. Je m'imaginais une belle histoire avec toi.

Et tu m'as abandonnée, je ne te correspondais pas finalement.

Et tu es revenu deux fois, je te manquais fortement.

Et tu m'as abandonnée, deux fois de plus, lâchement.

Au fil des mois, j'ai dû apprendre à t'oublier, à lutter contre les souvenirs. Au fil des mois, j'ai dû me résigner, tu n'étais pas pour moi... ou je n'étais pas pour toi plutôt. Le coeur qui saigne, les yeux qui pleurent, le cerveau qui explose, j'ai tout subi. Je me suis torturé l'esprit à essayer de comprendre. Je n'y suis pas arrivé, je me suis résignée. La tempête a fini par passer, les blessures pansées, je repartais à la recherche d'un autre qui pourrait me combler.

Un an après, tu surgis du passé. Tu reviens, l'air de rien, avec ton sourire charmeur. Tu ne cherches pas à t'excuser, je ne cherche pas à t'y forcer. Tu veux passer de bons moments avec moi. Tu ne veux pas passer ta vie avec moi. Encore une fois je sais que je vais céder. Et que tout va recommencer.

Pourquoi reviens-tu me hanter, fantôme du passé ?